Microsoft Workloads pour AWS

Optimisez vos Workloads Microsoft avec AWS.

Dans sa recherche permanente de solutions pertinentes pour ses clients ; Edifixio a développé une compétence particulière sur Microsoft Workloads sur AWS. Amazon permet aujourd’hui de migrer ses licences SQL server et ses Workloads Microsoft pour bénéficier entre autres des effets de réduction des coûts des services Amazon.

Nous proposons :

  • Une étape initiale d’analyse, pour valider votre structure actuelle et ses coûts, et déterminer les axes d’amélioration potentiels avec les bénéfices escomptés (votre business case)
  • Un plan de migration complet des assets identifiés.
  • Un suivi pour finaliser le dimensionnement au plus près en fonction des usages.

 

Nos clients qui ont choisi de migrer leurs assets Microsoft sur Amazon ont vu leur coût de licence diminuer en moyenne de plus de 80% pour SQL server, plus de 40% pour Windows Server et plus de 20% pour Microsoft Workloads.

Profitez au mieux de vos bases de données Windows Access, en les hébergeant sur AWS

Afin de créer des services additionnels pour le management de bases de données (accès, extraction, monitoring, reporting…), Schneider Electric a décidé d’héberger certaines bases de données MS Access sur AWS. Ils nous ont missionné pour créer des services additionnels afin de maximiser les bénéfices de cette décision.

Maximiser les bénéfices dérivés de l’hébergement sous AWS en créant les services nécessaires pour gérer le management de données hybride (d’Oracle vers MS Access sur AWS).

L’addition de webservices crée une solution sur mesure, qui mélange les processus existants, les solutions legacy et les services et hébergements hybrides au bénéfice de l’utilisateur.

Pour créer la solution demandée, nous :

  • Avons développé un web service devant être appelé depuis une base de données Oracle, et qui génère automatiquement les rapports MS Access. Nous avons aussi fourni le support pour l’extraction de données MS Access.
  • Avons développé un système de monitoring et reporting pour effectuer des vérifications sur plusieurs services de bases de données, et pour envoyer des emails en cas de détection d’échec. Ce système permet aussi d’envoyer des rapports quotidiens en html sur la santé et le statut des workflows applicatifs.

Nous avons utilisé Java et Windows Shell pour écrire les webservices, et Windows PowerShell pour écrire les systèmes de monitoring et reporting.

Nous avons aussi utilisé les serveurs EC2 pour supporter nos Windows Servers utilisées pour la solution. Notre approche inclut MS Access et Java sur un Windows Server 2012 R2.

Les base de données MS Access étaient générées et vérifiées manuellement par un utilisateur dédié à l’origine du projet. Nous avons automatisé ce processus afin de gagner en temps et fiabilité.

Nous en avons aussi profité pour améliorer les services de monitoring de bases de données, ce qui a eu pour conséquence d’augmenter la réactivité en cas de problème. Des rapports quotidiens sont aujourd’hui envoyés à des centaines d’utilisateurs pour partager une vue d’ensemble des workflows et de la santé des applications.

Groupe E-b-trans : Migration SQL Server sur AWS RDS, un processus maîtrisé de bout en bout.

Le Groupe E-b-trans utilise des bases SQL Server, version 2008 R2. AWS avait annoncé une migration des instances RDS SQL Server 2008 R2 vers SQL Server 2017, de façon automatique au 1er juin 2019.
Le Groupe E-b-trans a fait appel à Edifixio pour migrer ses instances RDS SQL Server 2008 R2 avant cette date butoir, en planifiant les interventions et ainsi garantir la continuité de ses services.

Début 2019, le Groupe E-b-trans utilisait encore plusieurs bases SQL Server 2008 R2 Express Edition sur AWS RDS utilisées par des applications de Production.


Il convenait donc de réaliser la montée de version avant la date cible du 1er juin 2019, pour ne pas subir une màj automatique vers une version SQL Server 2017 pendant des heures ouvrées sur des applications de Production.

Il a fallu mettre à jour les versions directement sur des bases de Production (pas de bases sur lesquelles s’exercer au préalable), de façon transparente, en dehors des heures ouvrées, sans impact pour les utilisateurs finaux.


De même, la présence des équipes du client était indispensable pour valider le bon fonctionnement des applications après la mise à jour de la version SQL Server 2017.

Projet de migration critique, eu égard aux impacts potentiels business, il a fallu s’assurer que le processus était maitrisé de bout en bout.

 

Si la migration en tant que telle ne posait pas de difficultés techniques, le temps imparti pour la mener à bien était une contrainte.

Les DBA Edifixio ont scripté les différentes actions et vérifications à réaliser en prenant toutes les précautions nécessaires telles que :


1.    Sauvegarde de l’instance RDS avant màj
2.    Arrêt du monitoring de l’instance RDS
3.    Arrêt de(s) application(s) concernée(s)
4.    Màj de l’instance RDS vers SQL Server 2017
5.    Redémarrage de(s) application(s) concernée(s)
6.    Redémarrage du monitoring de l’instance RDS
7.    Tests du bon fonctionnement de(s) application(s) concernée(s)


Cette approche pas à pas est la garantie d’une migration réussie, y compris pour des solutions hybrides.